L'Express et le bon vieux temps des colonies

Christophe Barbier est un intellectuel, directeur de la rédaction d'un titre prestigieux, L'Express. Ce qui ne l'empêche pas dans un de ses éditos consacré aux Dom de tomber dans la caricature et l'analyse de bistrot. Patrick Sébastien a lui toujours été gros doigts. Est-ce une raison pour, dans une de ses chansons, se foutre de la gueule des Antillais ? Le Pirate publie un extrait d'un article de Marianne.2. Edifiant.



Les domiens sont de gentils rigolos assistés pour Christophe Barbier et Patrick Sébastien. (Dessin Million, Infos-matin)
Les domiens sont de gentils rigolos assistés pour Christophe Barbier et Patrick Sébastien. (Dessin Million, Infos-matin)
L'article de Marianne2 évoque la dernière chanson de l'animateur, intitulée sobrement "On voudrait des sous :
Afin de coller au plus près de l’actu, sinon de l'Histoire en marche, Patrick Sébastien a même ajouté un passage en créole : « Je le dédie à mes amis de Guadeloupe et de Martinique. Je le chanterai sur France 2 lors de mon émission d'Avril ». C’est là que l’animateur se montre encore moins inspiré : « Nous bisoin l’argent pou’ acheter banane, nous bisoin l’argent pou’ bien biguiner, pou’ sortir Madam’ ».
A peu près aussi caricatural qu’un Christophe Barbier, Normale Sup en moins, ce qui vaut, dans l’absolu seulement, certaines excuses à Patrick Sébastien. Dans un éditorial récent, le directeur de l’Express ramenait, en effet, l’Outre-Mer à son statut « d’assisté » sur le thème : «On vous paye tout, on vous dit rien, alors fermez-la !». Le style et la diplomatie du normalien en sus.


Lundi 9 Mars 2009
françois gillet
Lu 1606 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers