L'Ermitage tremble sur sa plage



Tous les ans, c'est la même chose : la plage de l'Ermitage est le rendez-vous d'une cohorte de fêtards, qui, faute de mieux, investissent le sable pour fêter la nouvelle année. Et, au matin du 1er janvier, c'est le même bordel pour les services de la commune de Saint-Paul, du TCO, sans parler des gendarmes qui ont passé une nuit blanche à éviter ou prévenir bagarres, viols, ou simplement noyades...
30 000 fêtards sont attendus pour cette soirée du 31 décembre. Et des tonnes de déchets seront laissées sur la plage. Faut-il pour autant décréter l'état d'urgence ? Multiplier, comme à Bruxelles ou à Paris, les patrouilles de militaires dans l'attente d'un improbable attentat ?
Sans aucun doute non. Mais cette débauche annuelle pose question. Une simple question de respect, de respect de son île, de ses plages, de ses concitoyens. La fête, ce n'est pas laisser les autres nettoyer après son passage. Enfin, en même temps, ce qu'on en dit...

Ti Chipèk

Mercredi 30 Décembre 2015
François Gillet
Lu 322 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers