Je ne suis qu’un bulletin de vote qu’on intoxique et qu’on glisse dans une urne



A la lecture de mes journaux d’informations préférés que je parcours régulièrement, j’apprends ce matin que concernant les élections de la CCIR des tractations sont actuellement en cours – alors que les bulletins n’ont pas encore été dépouillés et qu’il est encore possible de voter – entre la plupart des listes en présence.

Ainsi, la CGPME et le MEDEF de Yann de Prince seraient en discussions pour se partager la gestion de la chambre, la Fédaction et Mr Théophane Narayanin (également membre du MEDEF) en feraient autant de leur coté ! Je ne crois pas que la 5ème liste ait été conviée à ces discussions, peut être causera t-elle la surprise des négociations.

Mais, au fait, quand les « représentants » des listes ci-dessus m’ont contacté afin que je leur communique mon matériel de vote, m’ont-ils fait part de ces tractations ?

J’aurais pu croire à une alliance entre les deux « mouvements » du MEDEF contre la CGPME et la Fédaction pour se partager le gâteau (car c’est tout ce que voient les candidats) de la CCIR.

Et moi qui ai voté pour la liste A, je ne souhaitais surtout pas une alliance avec B, mais plutôt avec C et certainement pas avec D.

Quand je pense que l’on me demandait de renvoyer mon matériel de vote sans l’utiliser !

Si je l’avais fait en pensant voter pour la liste A, mon vote aurait peut être atterri sur la liste de C avec un candidat que j’ai en horreur !

Cette élection, comme les précédentes également, me fait penser que le gâteau doit être vraiment juteux pour que tous les candidats se jettent avec envie en s’en pourléchant les babines d’avance. Les élections ont déjà été annulées par la passé, vous pensez que cela risque de recommencer ?

Pour un candidat honnête et pensant au bien de la Réunion, combien de profiteurs qui ne pensent qu’à leur petite personne ou à celle de leur fils/fille/femme/mari/amant/maitresse… ?

Les élections sont en cours, on se partage le gâteau et puis… c’est tout, il ne devrait pas y avoir de révolution. Ou alors à la Canto, beaucoup de blabla pour du vent.

« Je ne suis qu’un bulletin de vote qu’on intoxique et qu’on glisse dans une urne » est tiré d’une chanson du groupe Trust (La grande illusion – titre parfait) mais je préfère quand même voter moi-même pour être sur de voter pour mes candidats.

Nostraberus
nostraberus.over-blog.com

Mercredi 8 Décembre 2010
nostraberus
Lu 1840 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier