Intercable se renfloue

Le Pirate l'avait annoncé : Intercable, la société canadienne qui doit raccorder des milliers de foyers réunionnais à Internet haut débit par cable, est en difficulté financière. Mais vient de trouver un peu d'air grâce à un prêt d'un million d'euros d'une banque mauricienne. L'opérateur est par ailleurs toujours en conflit ouvert avec France télécom.



Intercable se renfloue
Intercable, qui a l'ambition de concurrencer les opérateurs internet de la place grâce a son offfre triple play (web, télé, téléphone) a de gros problèmes de sous, comme l'annonçait récemment le Pirate de la Réunion. voir l'article
Mais l'entreprise se renfloue grâce à des prêts de banque mauriciennes, selon le site marketwire.
"Le 31 décembre 2008, Mauritius Commercial Bank Ltd, une banque affiliée à MCB Equity Fund, un actionnaire et initié d'Intercâble, a octroyé un nouveau prêt-relais garanti conditionnel de 1 million d'euros (1,6 million de dollars) échéant le 28 février 2009 permettant ainsi à Intercâble de poursuivre ses opérations au cours du mois de janvier 2009 et de poursuivre ses discussions avec des groupes d'investisseurs dans le cadre de la recherche de financement à moyen ou long terme. Un premier déboursé de 265 000 euros (424 000 $) sur le prêt-relais a été effectué le 13 janvier 2009", note le site. Mais Intercable devra trouver s'autres investisseurs, et devra hypothéquer certains de ses actifs.Et "Il n'y a aucune garantie qu'Intercâble puisse obtenir une offre de financement à moyen ou long terme dans des délais lui permettant d'assurer la continuité de ses activités", précise marketwire.
Qui souligne que "ce prêt-relais s'ajoute aux 3 millions d'euros que Mauritius Commercial Bank Ltd a déjà accordés à Intercâble en août 2008 et qui ont été entièrement déboursés au 31 décembre 2008".
De plus, l'entreprise canadienne a de gros soucis avec France Télécom, qui lui met des bâtons dans les roues.



France Télécom fait de la résistance

Deux procédures sont en cours. La première, au tribunal de commerce de Paris, auprès duquel un expert a été mandaté pour déterminer si les déploiements souterrains de quelque 39 km de câbles installés par Intercâble dans les communes du Port et de la Possession ont été effectués selon les règles de l'art. Le rapport de l'expert doit être rendu au plus tard le 15 mars 2009. La seconde, c'est France Télécom qui l'a engagée devant la cour d'appel de Saint-Denis à la suite d'une décision rendue par le Tribunal mixte de commerce de Saint-Denis à la Réunion "selon laquelle le Tribunal déclarait ne pas avoir la juridiction pour entendre la cause opposant Intercâble à France Télécom. La date d'audience de plaidoirie devant la cour d'appel avait été fixée au 16 février 2009, mais France Télécom a demandé un report de l'audience à une date ultérieure au dépôt du rapport de l'expert."
"Dans l'attente de pouvoir accéder aux infrastructures souterraines de France Télécom et sujet aux déboursés conditionnels du prêt-relais, Intercâble poursuivra, bien qu'au ralenti jusqu'à la clôture d'un financement éventuel à moyen ou long terme, le déploiement de son réseau dans les secteurs aériens de la Réunion. Au 31 décembre 2008, Intercâble avait déployé quelque 150 kilomètres de réseau atteignant un potentiel d'environ 12 000 foyers dans les communes du Port, de la Possession et de St-Paul", conclut marketwire, qui laisse entendre que le futur réunionnais d'Intercable est très incertain...

Frenchy


Vendredi 13 Février 2009
françois gillet
Lu 2057 fois

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers