Indépendance pour les Cht'is

Les Dom coûtent cher à la France. Donnons-leur l'indépendance. C'est ce qu'on lit sur les forums en ce moment. Un truc nauséabond qui fleurit et s'épanouit dans une fange de la pensée. Au Pirate on est d'accord. Donnons l'indépendance à la Corrèze...



Indépendance pour les Cht'is
« Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les cht'is ». La banderole insultante des supporteurs du PSG avait fait couler beaucoup d'encre, et soulevé une vague d'indignation énorme en France. Jusqu'au plus haut niveau de l'Etat, où on s'était ému de ce racisme ordinaire. Un racisme sans race, mais il est vrai que le mot racisme est utilisé à tort et à travers. Le racisme anti-français a été une trouvaille de l'Agrif, une association d'extrême-droite, et d'autres agitent comme une burka rouge le « racisme anti musulman ». Français, c'est une nationalité, musulman, une religion, il n'est donc pas ici de races, mais on digresse.
Concernant les Dom, depuis que la Guadeloupe est entrée dans une crise sociale, suivie par la Martinique, puis la Réunion, il s'agit bien de racisme, lorsqu'on regarde, effaré, les forums sur internet.
Nombre de réactions aux articles des journaux sur ce qui se passe dans les Dom se résument à « y qu'à leur donner leur indépendance ». Certains vont plus loin, comme cet abruti, pardon, cet internaute, qui explique qu'il y a des « chiens pour mordre la main qui les nourrit ». C'est sur le Figaro.fr. Les chiens, bien sûr, c'est nous. La main, je suppose que c'est lui. Bien que je n'aie pas souvenir d'avoir jamais été nourri par la main d'un lecteur du Figaro...
Mais la grande question, c'est « combien coûtent les Dom ? ». Le Figaro, toujours lui, en bon journal d'information, répond dans un article informé : sept milliards. Putain, sept milliards ! On exagère vraiment... C'est presque la moitié du bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy en faveur des plus riches, et c'est seulement six fois moins que le plan de sauvetage des banques (40 milliards d'euros). Encore faut-il préciser que dans ces milliards que coûtent les Dom à « la France » (oui, ça doit être un pays étranger, apparemment, pour le Figaro), sont inclus tous les frais de fonctionnement des services de la République, y compris le salaire de ses fonctionnaires : justice, éducation, police, impôts...

Les Dom rapportent 5 milliards à

Ah, à ce sujet, le Figaro ne s'est pas demandé combien rapportaient les Dom à « la France ». Réponse, selon l'Insee : 5 milliards. Explication : l'Etat considère les Dom comme des pays étrangers pour ce qui est de la balance commerciale. Quand Peugeot exporte ses bagnoles à la Réunion, c'est compté dans les exportations françaises à l'étranger. Marrant, non ?
Sans parler des impôts, taxes, TVA, et autres zone d'exploitation maritime exclusive... On fera l'économie de la question de l'esclavage, et de la colonisation, et de l'argent que ça a rapporté aux parents des lecteurs du Figaro, surtout ceux qui habitent Bordeaux et Nantes. Ce n'est pas pertinent.
On se demandera par contre pourquoi personne ne se demande combien coûte le Nord-Pas-de-Calais, la Creuse, la Corrèze, à « la France ». Les départements sinistrés par la crise, les régions dévastées par les délocalisations, les villes massacrées par la fermeture de leurs casernes et de leurs postes... Combien à coûté le démantèlement de la sidérurgie dans l'Est de la France. Horriblement cher, et ce sont les patrons, les maîtres de forge, qui ont récupéré la mise.
D'accord, chers lecteurs du Figaro, de Libé, et d'ailleurs. Donnons l'indépendance aux départements de France qui coûtent cher ou qui osent ouvrir leur gueule. On commence par toute la couronne parisienne, qui a coûté fort cher en émeutes en 2005. On poursuit avec le Nord, et l'est de la France, parce qu'il y a beaucoup de chômeurs et de Rmistes là-bàs. On continue avec l'Alsace, qu'on devrait rendre à nos amis Allemands. Le pays basque constitue une suite logique. La Bretagne suit normalement. Neuilly, paradis fiscal français, devrait aussi avoir son indépendance, de même que la Bourgogne, région française par accident. Ne parlons pas de la Corse, dont Raymond Barre, ancien Premier ministre de la France, et Réunionnais, avait souhaité publiquement l'indépendance...
En attendant que Nicolas Sarkozy confie à Edouard Balladur la charge d'une réforme de l'indépendance des départements français qui coûtent trop de sous, on va continuer à lire le Figaro. Parce que c'est drôle. Ben oui, on n'est pas des chiens, quand même...

François GILLET

Jeudi 12 Mars 2009
françois gillet
Lu 1033 fois



1.Posté par tiery le 23/03/2009 10:24
je viens de découvrir ce site. Et la seule chose que je puis dire pour l'instant c'est BRAVO. J'ai, moi aussi, était choqué par les commentaires nauséabonds de ces différents forums qui sont les premiers à "modérer" (ça me fait bien rire ce nouveau vocabulaire) des critiques sur Arthur par exemple ou sur Nicolas 1er.
Je partage" totalement votre analyse et j'ai essayé de leur répondre sur différents sites mais dans le flot des réponses ils ne retiennent que le sensationnel et non pas les appels à la raison. Car je n'ai pas entendu à la réunion le cospar demandé une quelconque indépendance...enfin "pardonnons leur car ils sont betes"

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers