Fillon : et maintenant, appelez le PPDA !






Et après tout, pourquoi pas ?



PPDA ? Aucun lien avec l’ancien présentateur du JT de TF1, ni avec l’actuel présentateur des Guignols de l’Info sur Canal+. Cela veut juste dire : Passera Pas le Début de l’Automne !



Les hostilités sont lancées : un sondage, qui ne reste qu’un hypothétique cliché d’opinion à un instant précis, laisserait entendre que François Fillon, euphorique après l’utilisation de gaz de shit, l’emporterait d’une courte tête dans le cas d’une primaire UMP.



Après la distance qu’il à pris récemment avec le débat sur la laïcité et les duels au sabre d’abordage avec Jean François Copé, après les cantonales ou Nicolas Sarkozy ironise sur le fait que le PS n’ait gagné qu’un Département au lieu des dix prévus, après les défections au sein de l’UMP de De Villepin, Borloo, de Yade et probablement de bien d’autres à venir, François Fillon n’est pas particulièrement en odeur de sainteté avec le premier cercle des Sarkozystes qui pourraient voir en lui un candidat de substitution à Nicolas Sarkozy afin de sauver ce qui peut l’être encore. Voire plus.



Je démissionne ou j’attends qu’on me vire ?



Ca pourrait être une des questions que Fillon doit se poser en ce moment. Mais tiraillé entre son devoir (soutenir le Président dixit Jean-Pierre Raffarin), le mépris affiché par Sarkozy, la haine de Copé qui mise tout sur une candidature de Sarkozy avec l’optique 2017 en ligne de mire, Fillon pourrait se dire que le signal qu’il attendait (et d’ailleurs pourquoi n’est il jamais proposé aux sondeurs dans le cadre de la Présidentielle) est peut être venu.



Il pourrait, il le pense être une alternative pour disputer à DSK une partie des électeurs centristes qui ne retrouvent pas dans Sarkozy et voteraient pour le futur ex-directeur du FMI.



Il pourrait aussi, malgré les relations tendues avec Borloo, réussir à ressouder une partie de la droite qui ne se reconnaît pas dans le discours de Buisson et de Guéant (les Inrocks proposent d’ailleurs que le Président redonne du boulot à Hortefeux en virant Guéant).



Il pourrait essayer de refaire le coup d’Edouard Balladur, ex-Premier Ministre qui à eu lui aussi des velléités par le passé, avec cette fois un résultat différent, et par la même occasion être le leader d’une droite modérée. Et donc griller Copé, la gauche que tout le monde annonce vainqueur en 2012 et capter les déçus qui ont voté FN par réaction anti-Sarkozyste. Beau challenge pour un futur ex-collaborateur, pas vrai ?



En tout cas, si le Premier Ministre souhaite être cette alternative, il va falloir qu’il se positionne rapidement et tant qu’il sera en poste, il ne pourra pas le faire. Il est donc occupé à compter ses troupes et ce premier sondage, qui donnera probablement lieu à d’autres, va probablement occuper ces prochaines semaines l’actualité politique autour de la présidentielle.



Donc, si sa candidature devait arriver, il faudra qu'il se démarque de Sarkozy (ça, c'est déjà fait) et qu'il se lance au plus tard avant la rentrée de Septembre afin de faire une campagne courte et bénéficier de sa cote de popularité supérieure à celle du Président. Nicolas Sarkozy prendra t-il le risque de se retrouver en Septembre avec une lettre de démission ou préfèrera t'il prendre l'initiative lui même afin de donner l'impression qu'il contrôle le jeu ?



De plus, une configuration avec Fillon risque de redistribuer entièrement les cartes, et rien ne dit qu’il ne puisse pas être le « sauveur » de la droite en changeant la donne par rapport aux électeurs de DSK, voire à ceux de Dominique de Villepin et de Jean-Louis Borloo et aux autres candidats de droite à qui il pourrait offrir des garanties.



Et après tout pourquoi pas ?


http://nostraberus.over-blog.com

Jeudi 14 Avril 2011
Nostraberus
Lu 1209 fois



1.Posté par Raphaël Zacharie de IZARRA le 11/06/2011 19:29
PATRICK POIVRE D'ARVOR, AUTEUR SANS TALENT

Consternante de fadeur, la plume de Patrick Poivre d'Arvor !

Tant dans ses livres que sur son blog officiel http://www.poivredarvor.com/ (où j'ai même relevé quelques fautes).

Aucun style. Peu d'imagination. Beaucoup de clichés.

Platitudes, bavardages, banalités s'accumulent au fil de ses livres et articles, la plupart du temps sur un ton familier.

Sans éclat.

Une écriture terne à la portée du quidam normalement éduqué et honnêtement instruit sachant construire des phrases (et encore, en faisant abstraction des quelques fautes rencontrées sur son blog).

C'est du niveau d'un rédacteur honorable de classe de seconde, mais guère plus.

Voilà le talent de plume de ce personnage public assimilé par certains à un authentique écrivain !

Patrick Poivre d'Arvor n'a aucun talent d'écrivain, je ne comprends pas que ses "admirateurs" ne s'en aperçoivent pas. Au bout de deux pages, n'importe quel lecteur un tant soit peu exigeant devrait s'en rendre compte (moi, je m'en suis aperçu au bout de deux pages).

Entendons-nous bien, je n'ai personnellement rien contre ce monsieur. Il est parfaitement libre de se prétendre écrivain de la même manière qu'un vulgaire cancre de classe de sixième est libre d'affirmer être un petit génie incompris...

Il a le droit de se proclamer écrivain, disais-je... Á ses risques et périls car il faut reconnaître que ce journaliste se targuant de défendre la littérature et d'aimer les Belle Lettres ne sait tout simplement pas écrire.

Je le dis sans méchanceté ni ironie, son écriture incolore, sans flamme, sans saveur, sans odeur est plus adaptée aux recettes de cuisine allégée qu'aux romans.

Aussi devrait-il s'abstenir de faire l'écrivain. Á l'image de Bernard Pivot qui, plus décent, préfère donner la parole aux vrais auteurs au lieu de tenter de les singer.

Comment peut-on berner à ce point des milliers de lecteurs avec une plume aussi pâle ?

Raphaël Zacharie de IZARRA

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier