Et ma main dans ta gueule ?

Au Pirate, on a des liens forts avec l'Irlande. Juste pour dire que le quasi incident diplomatique lié à la main de Thierry Henry nous embête. Mais que nombre de politiques, garants de la fraude généralisée, fustigent la triche, ça nous embête encore plus...



Et ma main dans ta gueule ?
A La Réunion aussi, terre de foot, la main d'Henry a fait causer. Au PMU de la Bretagne, c'était même, mercredi matin, le principal sujet de conversation. Et au Pirate, où au moins deux membres de l'équipage ont des liens étroits avec l'Irlande, ça a fait débat aussi.
Ce qui nous a gêné, c'est que le débat a dépassé les comptoirs de bars et les rédactions pour manger l'espace politique. Avec en corollaire le thème de "la tricherie". Thierry Henry est un tricheur, et c'est ça qui est au coeur de la vindicte. Des édiles. Des élites. Parce que la France est propre, que le sport est sain, que la République est irréprochable, et que l'équipe de France de foot est son prophète.
Un mot intéressant de Pierre Menès, l'obèse dont les avis pèsent dans le foot français, sur Canal : "Pour critiquer, il faut avoir les fesses propres". A la Réunion, on a une histoire de cocotiers qui dit à peu près la même chose...
Fraude fiscale. Emplois fictifs à la mairie de Paris. Fraude aux cotisations sociales. Travail au noir. Traders voleurs. Employés municipaux payés à rien foutre sinon à bien voter. Fiston imposé à l'Epad ou fifille bombardée patronne d'une machine à millions. La fraude, la triche, sont un sport national. Et à la Réunion, on peut jouer en première division (bien qu'on ne pourra jamais prétendre à la ligue des champions. Le Paris JC ou le Sarko Racing Club ayant des moyens financiers bien plus importants que le Moufia Pyramide sports ou L'AS Palais de la Source. On vous passe les petits clubs, comme les Juniors dionysiens ou les Léopards de Saint-André). Tous fraudeurs. Tous voleurs. Tous donneurs de leçons. A un type, millionnaire, certes, mais dont le seul délit à été de caresser de la main une sphère ronde et récalcitrante.
Toujours sur Canal Football Club, un évêque, invité à donner la bonne parole, a rappelé la parabole christique : "Que celui qui n'a jamais pêché..." (Non Pierre, on ne parle pas de toi, là). Mgr Aubry vous aurait fait la même en créole... Pendant ce temps-là, on ne parle pas du chômage qui monte. Et de la colère qui va avec. Et des vrais tricheurs, ceux qui trichent avec la vraie vie des gens. Qui les volent vraiment. Qui leur volent leur vie. Y a des coups de main dans la gueule qui se perdent.

François GILLET

Désolé pour le titre

Nombre de lecteurs ont cru que le titre de l'édito s'adressait à quelqu'un d'autre. Désolé. Mais bon, ça n'empêche pas. La main dans la gueule vaut aussi pour les corrompus arrivistes. Quoi, qu'au Pirate, on préfère le coup de boule. Question de style. Et d'habitude.
F.G.

Dimanche 22 Novembre 2009
françois gillet
Lu 1647 fois



1.Posté par thierry henry le 27/11/2009 08:35

Qu'est-ce qu'elle a ma gueule? Fais gaffe, Pirate, je vais prendre ma carte chez Patrick Sébastien ou déterrer Poujade.
Je rigole, l'ami.
Affectueux coup de boule. Le coach t'embrasse.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers