Et cette plainte, elle vient ?

Bon, Yves Mont-Rouge du Jir, nous a menacé d'une plainte. On ne voit toujours rien venir, et ça nous fatigue un peu. Faudrait qu'il se dépêche, sinon, c'est nous qu'on porte plainte contre lui, na !



Et cette plainte, elle vient ?
1990. Jacques Tillier arrive à la Réunion mandaté par le groupe Hersant pour reprendre en mains le Jir, malmené par le Quotidien. Yves Mont-Rouge n'est alors qu'un bébé journaliste, talentueux, mais nourri au sein de Jean-Paul Virapoullé. Yves gravit les échelons, et devient vite responsable de la rubrique politique du Journal de l'île de la Réunion de Michel Debré (Jirmd).
Tout en étant responsable de l'agence Est de l'organe de presse indépendant, libre, pas de droite du tout. Pendant ce temps, Jacques Tillier dort chez JP Virapoullé. Dans sa maison. Normal, il vient d'arriver à la Réunion, il ne connaît personne. Il fautr bien loger les SDF.
Lors d'une campagne électorale, Yves Mont-Rouge est calomnié par des tracts insultant sa famille. Des connards tapent là où ça fait mal. Des confrères journalistes, donc, l'assurent de leur soutien. On ne tape pas sur la femme et les enfants d'un homme qu'on respecte. L'insulté deviendra bien plus tard insulteur... On change dans la vie, c'est comme ça.
2009 : Christophe Tézier, directeur de la rédaction du Jir, est viré. Comme une merde. Yves Mont-Rouge prend sa place. Un cran en dessous.
2009 toujours, Bruno Testa, perd sa place d'éditorialiste au profit d'un Yves Mont-Rouge bouffé d'ambition. Et qui remplace avantageusement Tillier dans la bousouflure, le poujadisme, et le populisme. On attend ta plainte, Yves. Comme on attend la plainte d'un geignard.

François GILLET

Suite bientôt (y a tellement de trucs marrants à raconter)

Jeudi 19 Novembre 2009
françois gillet
Lu 1227 fois



1.Posté par Garou le 19/11/2009 19:48
"... le Jir, malmené par le Quotidien. "
C'est surtout par Philippe Baloukji qu'il était "malmené", le JIR :oD

2.Posté par piv le 20/11/2009 17:05

Ce fut guère mieux après. L'écart entre Quotidien et Jir n'a jamais été aussi important que quand Hersant et Tillier ont repris la boutique et dirigé la manoeuvre. Les années 90 ont même été un enfer pour le Jir, avec un pic entre 1995 et 2002. C'est vérifiable. Quand l'un vendait 37 000 l'autre ramait autour des 17/20 000. Aujourd'hui? Eh bien peut-être que Garou, qui a l'air informé, a les chiffres. Qu'il les donne. Des chiffres Garou.

3.Posté par Garou le 21/11/2009 16:23
> piv,
Non, je n'ai pas les chiffres actuels et je ne suis pas (non plus) spécialiste en la matière :o). Juste un spectateur depuis la fin des années 80 et plus ou moins proche des média dans les années 90-94, au siècle dernier, quoi.
J'ai assisté aux débuts des Rabou-Tillier; et à vrai dire j'ai de bons souvenirs de potes au Quotidien; au JIR...
À ma connaissance effectivement, le Quotidien était (est encore ?) très nettement et globalement plus vendu (sans jeu de mots :o)) que le JIR.
On peut raisonnablement en tirer des conclusions sur la qualité, ce que je me garderai personnellement de faire, n'étant pas raisonnable.
Pour moi audience ou ventes ne signifient obligatoirement ni qualité ni son contraire.
Ainsi, par exemple, je fréquente également des sites comme le Pirate ou Zinfos qui, disons, ont des "audiences" trés différentes en terme de quantité et/ou de qualité .... Non ?
Bref, en matière de canards, il est bon d'avoir le choix, et je dirais même : tant mieux s'ils se détestent cordialement et se crêpent un peu le chignon.
Perso je préfère ça à la boxe :o)

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier