Des abeilles sur nos panneaux solaires



Des abeilles sur nos panneaux solaires
Les abeilles vont mal, on le sait. Elles sont attaquées par plein de trucs, les mauvais insecticides, le réchauffement de la planète, l'activité humaine, tout ça... Apiterra, une société spécialiée, qui travaille en collaboration avec l'INRA, s'est donnée pour but de sauver les abeilles. Akuo Energy, qui n'est pas une entreprise philantopique, a décidé d'un partenariat avec Apiterra. Du style gagant-gagnant...
L'idée : installer des ruches sur les centrales photovoltaïque, là où personne ne viendra faire chier les abeilles
Akuo a développé pour ce faire un concept, 'l'agrinergie", "qui vise à rapprocher l’agriculture biologique et les énergies renouvelables. Partant du constat que lorsqu’une centrale solaire au sol est exploitée, la terre qui l’accueille cesse de jouer son rôle primaire, être cultivée, Akuo Energy s’est évertuée à lui faire retrouver cette vocation première. En étudiant comment installer la centrale de manière à faire cohabiter et optimiser la production d’énergie et la production agricole, elle a depuis lors systématiquement intégré un volet agricole à ses centrales".
Trois projets intégrant des ruches au centrales photovoltaïques sont en exploitation, dont deux à la Réunion : Le Syndicat et Pierrefonds, et la centrale inaugurée en janvier 2010 par Nicolas Sarkozy, et dix autres sont en phase de développement, sur l’Ile de la Réunion et en Corse.
"La surmortalité des abeilles entraîne la disparition de 300 000 essaims en France chaque année. Lʼinstallation de 150 ruches dʼélevage au sein dʼune centrale solaire devrait permettre la production dʼenviron 450 essaims par an. Tous les projets Agrinergie dʼAkuo Energy vont à terme accueillir des ruches Apiterra", peut-on lire sur le site Cdurable
Bien évidemment, Apiterra a un intérêt commercial dans l'opération : revendre les ruches renouvellées à des apiculteurs potentiels. Mais bon, si c'est pour la bonne cause. Bientôt, la Réunion sera le paradis des abeilles. Voilà qui, après les vendeurs de crèmes anti-moustiques, pourrait également faire le bonheur des fabricants de baumes anti-^piqûres. Et des amateurs de miel...

Frenchy

Samedi 11 Décembre 2010
frenchy
Lu 1652 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers