Copé fait du Copé-coller



Jean-François Copé est un type formidable : pris la main dans la confiture, il dit, en substance : "OK, peut-être que j'ai merdé. Mais je suis peut-être pas le seul, bordel ! La presse, elle est propre la presse ? Et les autres partis politiques ils sont nickels ? Bon, je montre les comptes de l'UMP, à condition que tous les autres partis montrent les leurs d'abord. Et pis tous les journaux aussi, y a pas de raison. Et merde !". Soupçonné d'avoir transféré des sous de son parti politique vers une officine tenue par des proches, le sous-Sarkozy se défend de la plus pathétique des façons : " Je dis tout, mais tout le monde doit se mettre à poil avant !". Intéressant. Imaginons un ti kanyar, voleur de scooteur, dire au juge, en comparution immédiate : "Oui, monsieur le juge, mi vé bien rekonaît tout sat ou vé. Mais, avant, monsieur le juge, ou doi mèt a ou tou nu, et fè do brui kom cabri... Sinon, mi di pa rien. Normal, non ?" Oui, dans l'esprit d'u Jean-François Copé, une telle scène serait normale dans un tribunal. De même, à un contrôle routier, il dirait au gendarme : "d'accord, je vais vous donner mes papiers. Mais d'abord, vous, vous me montrez votre carte vitale, et puis, tiens, aussi votre carte bleue, avec le numéro qui va bien".
Bon, on se moque, mais c'est lamentable comme numéro. Même Virapoullé n'aurait pas été aussi nul. Même Tak aurait été plus brillant. C'est dire...

François GILLET

Dimanche 9 Mars 2014
François Gillet
Lu 2220 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers