Communiquer, c'est mourir un peu...



Communiquer, c'est mourir un peu...
Il ne fait pas bon bosser chez France Télécom. C'est statistique, les employés ont davantage de "chance" de croupir six pieds sous terre. En 2010, 27 salariés se sont donné la mort.
France Télécom devrait ouvrir prochainement une succursale de pompes funèbres. Ce serait plus pratique et rapidement très rentable.
Cela dit, il ne doit pas rester grand chose de Rémi.L, la soixantaine, père de quatre enfants qui s'est immolé par le feu hier sur le parking de son entreprise.
Immolé. Le geste est fort. Et rappelle à tous que l'ère Lombard n'est pas…enterrée.
Chez France Télécom, les portes du Paradis vous sont ouvertes. Et Saint-Pierre a même pris des actions. Qui rapportent. La direction songe à ouvrir un cimetière réservé aux suicidés, une première dans le genre mais qui devrait faire recette à l'heure ou l'être humain est traité moins délicatement qu'un pack de 12.
Le parcours de Rémi.L est d'un banal à pleurer. Des années à errer de poste en poste. Et malgré l'éviction de Didier Lombard, rien ne change sur le terrain. Tension, humiliations : trop pour un homme qui n'en pouvait plus de ne pas s'accomplir.
Et comme adieu, cette macabre mise en scène. Rémi.L s'est immolé par le feu au pied du bâtiment où, jadis, il occupait un poste qu'il aimait et que l'entreprise a supprimé sans rien lui offrir en parade. Rémi, lui, ne renaîtra pas de ses cendres. Contrairement à France Télécom qui conjugue depuis les communiqués de presse à tous les temps, et des plus improbables. Délayant ainsi le cadavre dans la cendre qu'elle nous jette ensuite aux yeux, comme de la poudre. D'homme.
Enfin, moi, vous savez...

Fanny Lesguillons

Samedi 30 Avril 2011
Fanny Lesguillons
Lu 861 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers