Citoyen et démocrate aujourd’hui à St Paul



Depuis janvier 2009, avec quelques familles expropriées et de nombreux Saint Paulois et Réunionnais, récents arrivés ou non, nous combattons en comités citoyens un projet symbolique, la MCUR, parce que nous considérons, après mûres réflexions qu’il ne répond ni aux attentes et aux besoins des St Paulois et des Réunionnais, ni au contexte économique du moment. A cet édifice rappelant un blockhaus dénaturant le site de savane surplombant St Paul, nous préférons la revalorisation dynamique des multiples lieux d’histoire déjà existants mais aussi, et bien plus encore, de tous ces lieux nombreux et authentiques laissés à l’abandon et dans l’oubli. N’est-ce pas un devoir de citoyen dans une démocratie républicaine que d’exprimer son opinion, voire son opposition ?

Dans cette commune, Saint-Paul, où certains entendent ériger pour leur profit et à leur gloire sans tenir compte, sauf contraints et forcés suite à une enquête publique, de l’opinion des citoyens, ne vient-on pas, suite à la plainte d’un maire sorti, aigri et revanchard de la perte de son mandat, d’annuler, sans qu’il n’y ait fraude d’aucune des parties, l’expression démocratique de 46 546 citoyens, 23 342 pour Mme Bello et 23 204 pour M. Bénard, au motif de 148 signatures différentes d’un tour à l’autre ? Qui, sans ses lunettes, à cause de l’âge, de la position malcommode, de la maladie, de l’illettrisme, n’a pas un jour commis deux signatures différentes à une semaine d’intervalle ? Pourquoi, alors même que les responsables des bureaux de vote dans lesquels ces signatures contestées par le Tribunal Administratif et le Conseil d’Etat avaient été désignés par le maire sorti, ces derniers n’ont-ils émis aucune réserve et formulé aucun procès-verbal constatant ces anomalies ? Pourquoi le Tribunal Administratif n’a-t-il pas diligenté une enquête auprès des 148 signataires concernés pour vérifier les causes des différences relevées….bien après la clôture du scrutin ? Refaire les élections plutôt que de pousser des investigations comme elles auraient dû l’être, cela ne constitue-t-il pas une atteinte irrespectueuse à la démocratie et à la sincérité de l’expression de 46 546 citoyens saint paulois ?

Par respect des principes de la République Française et de ses Institutions et parce que je suis citoyen et démocrate, j’entends tout faire pour que le choix qui a été effectué par les 46 546 Saint Paulois, en leur âme et conscience, le dimanche 16 mars 2008, soit respecté et largement confirmé et amplifié lors des prochaines élections municipales. Parce que la démocratie ne se marchande pas, j’en appelle à l’ensemble des Saint Paulois, démocrates et républicains sincères, par delà leurs convictions politiques personnelles, à exprimer avec force leur volonté de voir respecter leur choix. Ne nous laissons pas manipuler, faisons respecter nos votes POUR SAINT-PAUL de TOUTES NOS FORCES.

Antoine FRANCO

Mardi 18 Août 2009
antoine.franco@izi.re
Lu 714 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier