Cent millions pour sauver la BR



Cent millions pour sauver la BR
Le groupe bancaire BPCE, né de la fusion entre les Caisses d'épargne et les Banques populaires, va recapitaliser sa filiale Océor à hauteur d'une centaine de millions d'euros, nous apprend le quotidien La Tribune.
"Il s'agit de restaurer la solvabilité de cette société qui regroupe des établissements en Nouvelle-Calédonie, à Tahiti, à l'Ile Maurice, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à la Réunion, dans les Antilles (où la France dispose avec les Pays-Bas du paradis fiscal de Saint-Martin), au Luxembourg, également considéré comme un paradis fiscal, en Tunisie et au Maroc", nous apprend l'agence Reuters. Mais cette manne venue du ciel est destinée à la Réunion, pour compenser les pertes de la, "qui a subi une perte de 51 millions d'euros au premier semestre, soit davantage que les pertes enregistrées par l'ensemble d'Océor pour toute l'année 2008", constate sobrement La Tribune.
Pour toute explication, la banque de la Réunion s'est bornée à évoquer une "dégradation du portefeuille clientèle qui pâtit de la crise économique actuelle", puis une "situation locale dégradée", dit la Tribune.
"Cette filiale Océor a accueilli jusqu'à l'été dernier, au poste de président, le patron des Caisses d'épargne Charles Milhaud, conseiller municipal UMP à Marseille, contraint à la démission après une perte en trading de 751 millions d'euros qui avait fait scandale en 2008", conclut Reuters. Le Pirate avait touché quelques mots des fabuleuses aventures de la BR il y a peu.

Frenchy

Mardi 24 Novembre 2009
frenchy
Lu 1260 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers