Capote, capote, capote



La philosophie de mai 68 en matière de sexualité va d'un bon train d'enfer
grâce à de bons apôtres que l'on trouve dans les associations laïques,
franc-maçonnes ou non, qui ciblent les MST, dont le SIDA : leur credo, c'est
CCC, capote, capote, capote. Protection quasi absolue, prêche-t-on en ajoutant
seulement les recommandations pour le bon emploi! C'est tout juste si on n'a
pas écrit à l'entrée du local de distribution : quand il n'y en aura plus,
il y en aura encore! On sait faire fructifier les industries de la capote
miraculeuse et on devrait être payé de retour par ces mêmes industries! Un
simple centième du bénéfice, et nos associations de la capote seraient
soumises à l'impôt sur les grandes fortunes!

Et diable merci! en avançant de ce bon train-là, les industries du sexe
se portent pour le mieux, et le sida va lui aussi du même bon train, malgré la
généreuse distribution du préservatif. Allez savoir pourquoi! Pour pimenter
tout cela, arrive à point un sondage, programmé par qui? Très certainement
par les gros commerçants de la capote, des malins qui s'entendent comme
larrons en foire ... avec le Malin : 70% des malades du sida se recrutent chez
les couples fidèles où l'on a fauté une pauvre malheureuse fois; et 30% chez
les invétérés conteurs de fleurettes! Le bon diable, plus cartésien que
Descartes, nous souffle discrètement : "Mais pourquoi donc n'êtes-vous pas
conteurs de fleurettes! Vous seriez mieux protégés!" Un drôle d'apôtre, ce
diable! et à l'aide de sa troupe d'apôtres, dont le nombre dépasse de très
loin celui de douze, on va même jusqu'à diaboliser ... l'ennemi juré des
industriels de la capote et de nos associations laïques du sexe, le pape, qui
ne cherche qu'une seule chose : mettre de l'ordre dans la société, urbi et
orbi!

Et cette capote miraculeuse, l'est-elle réellement? Bien sûr que non
car, plus souvent qu'on ne le pense, il lui arrive de capoter. Pensez donc!
une taille unique pour tous les zizis et sous toutes les latitudes! Laissons de
côté les malicieux joufflus de Pierre Perret; mais il y en a de bien gros et
bien longs qui ont mille peine à se laisser enfiler si bien qu'à la moindre
surcharge, la capote miraculeuse ne l'est plus! elle se fissure au moment même
de la diabolique extase! Et parlons des zizis tout petits : les préservatifs se
laissent enfiler docilement comme par magie, mais ils restent douillettement
chez la dame quand l'agréable récréation s'est prolongée un tant soit peu!
Pas facile de les en déloger! Inutile d'appeler un huissier!
Et en plus de ce problème, les conteurs de fleurettes aiment conter le
plus souvent possible, le plus longtemps possible; et pour la rebelote,
lorsqu'il n'y a pas d'eau, même pour un semblant de toilette intime, les
mains sont toutes "gommées" à force de se balader sur des endroits hautement
stratégiques. Et avec les mains toutes "gommées", on chausse soigneusement
le deuxième préservatif conformément aux mirifiques leçons reçues auprès
de nos bons philosophes de mai 68, et on dépose sournoisement sur l'étui
même de petites choses invisibles qui vont gâter toute la zone érogène.
Bonjour, les dégâts! Pour corriger ce problème, il faudrait en Afrique
beaucoup de points d'eau et, même ici, quelques-uns dans nos cages d'escalier
peu fréquentées et qui sont squattées par de jeunes adolescents, sans
domicile fixe pour leurs ébats amoureux! Il faudrait aussi quelques abris de
jardin toujours avec points d'eau, à proximité des collèges et lycées pour
un meilleur entretien du plantoir, le fameux plantoir que le papa utilise
facilement avec la maman à la maison!
Autre problème : celui des capotes low cost, non estampillées NF,
fabriquées en Chine ou ailleurs dans la pure clandestinité. Elles
concurrencent facilement, par l'épaisseur, la pelure d'oignon. On les trouve
partout, comme les cigarettes de contrebande! Pleine jouissance garantie, le
sida aussi pleinement garanti! Bref! les apôtres du tout capote ont encore
beaucoup de pain sur la planche! Ils sont condamnés, comme Sisyphe, à toujours
distribuer leur vénérable réceptacle! Pauvres philosophes!

A la philosophie de mai 68 s'oppose heureusement, Dieu merci, celle des
associations religieuses, catholiques, protestantes, musulmanes...; malgré
leurs divergences théologiques, elles ont toutes le même credo pour
l'approche du sida et autres MST : c'est l'ABC : A = Abstinence; B = Be
faithful (sois fidèle); C = Condom (en cas d'impossibilité totale de A ou B,
mets un préservatif). Là, on refuse catégoriquement de n'être que de
simples distributeurs de préservatifs.

Gérard Jeanneau

Samedi 27 Novembre 2010
gérard jeanneau
Lu 1010 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier