Cantonales : le retour des morts-vivants



Cantonales : le retour des morts-vivants
Didier Robert a tué André Thien-Ah-Koon. Mais le vieux briscard, adepte des mariages, naissances, et enterrements de ses électeurs, nous la joue retour des morts-vivants. Tout comme un zombie politique aux airs de golem, Joseph Sinimalé, laissé pour mort par la droite, par la justice, et par la faculté. Tous deux font des scores pharamineux : près de 69 % pour Tak à la Plaine des Cafres, record de ce second tour, et 66,05% pour Sini à Saint-Paul. Il vaut mieux être enterré pour ressuciter : à Saint-André, Vira s'est pris une nouvelle claque.
Pour le reste, l'UMP est en recul. La Libye, c'est si loin. Mais dire si le conseil général sera à droite (comme le dit l'AFP), à gauche, ou d'une autre côté, vendredi prochain, c'est une autre histoire. Car les étiquettes, les candidats élus s'en fichent un peu. Qui sera "droite sociale", qui ne fera plus confiance à "la Réunion en confiance", qui trahira qui, qui sera encore de gauche, une fois installé dans le cycle (le conseil général n'est pas un hémicycle, il constitue un cercle parfait, pas une moitié, comme l'Assemblée nationale), dans un fauteuil confortable ? Au Pirate, on n'est pas devins.

Frenchy

Lundi 28 Mars 2011
frenchy
Lu 1273 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers