Brigitte Bardot défend les bouffeurs de chiens appâts



Brigitte Bardot défend les bouffeurs de chiens appâts
Une chose est sûre, le requin rend fou. Fait péter les plombs à des gentils surfeurs, fait bondir hors de ses gonds une députée-maire intelligente, et fait ressortir de sa fondation Brigitte Bardot, ex-égérie du cinéma français, devenue furie de la défense animale mondiale.
La fondation de BB. défend depuis plusieurs décennies tous les animaux maltraités dans le monde. Quitte à se tromper de combat. On ne parlera pas ici du massacre des bébés Skaï (ça marche, on a essayé en lançant une pétition), mais on rappellera utilement la réaction de Brigitte Bardot et de sa fondation au "scandale" de l'utilisation d'un chien comme appât pour pêcher le requin. C'était, de mémoire, en 2005 (on n'a pas l'envie, ni le temps, de vérifier l'année. Mais de mémoire, c'est ça).
Honte, putréfaction, malédiction sur la tête de tous ces "sauvages" de Réunionnais, et, pour couronner le tout, une pétition lancée par la Fondation Brigitte Bardot, qui avait recueilli plusieurs milliers de signatures de personnes indignées. Et donné une superbe image de l'île de la Réunion. Ce malheureux fait-divers alimente toujours les hoaxes sur internet, et à l'époque, BB s'en était prise au préfet de la Réunion, qui avait obtempéré à l'ire de la madone vieillissante en prenant un tas de mesures inutiles, la loi de la République s'appliquant aux pêcheurs tant marseillais que réunionnais.
Autres temps, mêmes moeurs. La Fondation Brigitte Bardot vient de s'étrangler de rage contre... l'actuel préfet de la Réunion, pour avoir osé autoriser le "prélèvement" de requins, après les récentes attaques mortelles de squales dans l'île. Mme Bardot s'est même fendue d'une lettre à Michel Lalande. "Une fois encore, face aux accidents occasionnés par la cohabitation entre l’homme et la faune sauvage (mais cela est vrai également pour les espèces domestiques), des mesures arbitraires sont prises dans la hâte afin de calmer l’opinion publique.
Ainsi, à l’île de la Réunion, le Préfet a autorisé des prises « sélectives » de requins mais on peut légitimement s’interroger sur la sélection des individus jugés agressifs. De toute façon, les accidents ne sont pas dus à l’agressivité des requins mais à un concours de circonstances qui ne sera pas maitrisé par un abattage des animaux.
Ce type d’accident pourrait être évité en adoptant une attitude responsable, notamment en veillant à ne pas déverser de nourriture en mer depuis les bateaux de plaisance ou pour attirer volontairement les requins lors de plongées organisées. Il faut respecter certaines règles et les communiquer aux Réunionnais, aux surfeurs notamment qui, comme les skieurs hors-pistes, doivent être conscients des risques encourus en venant dans des zones où les requins sont présents." note la Fondation sur son site.
Dans sa lettre au Préfet de l’île, Brigitte Bardot pose la question : « De quel droit nous permettons-nous d’envahir tous les milieux en faisant le ménage de tout ce qui peut représenter un danger pour l’être humain ? ».
Pas une référence aux chiens-appâts, juste des larmes pour les gentils requins, et bien sûr, un rappel à l'ordre aux surfeurs. Elle est marrante, BB. Faudrait la présenter à Huguette, tiens. Elles auraient des tas de choses à se raconter.

François GILLET

Mercredi 28 Septembre 2011
François Gillet
Lu 2162 fois



1.Posté par doof le 28/09/2011 07:46
mais quelle cochonerie cet article!! hey, l auteur!! qu est ce que vous y connaissez en requins?? cet article sert juste a demonter BB et sa fondation. pour une fois qu elle a raison!!
j habite en australie meridionale depuis 3ans. je fais du bodayboard des que je peux, je suis conscient du risque encouru, et je RESPECTE les requins parce que je m y interesse!!

''Il faut respecter certaines règles et les communiquer aux Réunionnais, aux surfeurs notamment qui, comme les skieurs hors-pistes, doivent être conscients des risques encourus en venant dans des zones où les requins sont présents." note la Fondation sur son site. ''
quel est le probleme avec cette idee?? pourquoi trouvez vous cela stupide?? evidement qu il y a des regles a respecter, pas sortir la ou il y a desphoques, eviter l aube ou le crepuscule, privilegier les eaux claires...

et quel manque de respect dans votre dernier paragraphe..incroyable.
vous aussi vous etes marrant et ecrire votre papier ridicule. j aimerais bien vous rencontrer pour que l on parle des requins, des chiens appats( ca aussi c est tout a fait defendable non?? pourquoi attaquez vous BB sur ce sujet??), et puis aussi peut etre un peu de journalisme.
vous meritez une lecon monsieur l auteur de cet article

2.Posté par NIKOS le 28/09/2011 09:13
entierement d accord avec madame bardot vous nous emmerdez vous les reunnionnais ,Vous passez votre temps a envoyer chier les touriste vous vous comportez comme des chiens avec tous meme les requins,

3.Posté par Nathalie le 28/09/2011 15:42
Mr François GILLET ... de quel droit vous permétez-vous de parler comme ça de Mme Brigitte Bardot, c'est une honte pour un pseudo journaliste d'écrire un tel torchon !!!
Il vous suffirait de réffléchir deux petites minutes pour comprendre Mme Bardot, défendre tous les animaux, ça veut bien dire ce que ça veut dire ... c'est défendre tous les animaux, c'est inadmicible de se servir de chiens comme appats, tout comme c'est inadmicible de tuer des requins, tout ça pouquoi pour satisfaire la soif sanguinaire des touristes !!!
La phrase que vous citez « De quel droit nous permettons-nous d’envahir tous les milieux en faisant le ménage de tout ce qui peut représenter un danger pour l’être humain ? » veut bien dire ce que ça veut dire, non !!! C'est trop difficile pour vous d'en comprendre le sens ???

4.Posté par Victor le 29/09/2011 17:32
Vous dites de Brigitte Bardot : "C'est dur de vieillir..."
Je dirais plutôt, à la lecture de votre article, que le journalisme c'est dur pour vous !
Ce torchon n'apprend rien, aucune perspective, on ne comprend rien.
Quel sérieux dans votre article ! "C'était, de mémoire, en 2005 (on n'a pas l'envie, ni le temps, de véririfier l'année. Mais de mémoire, c'est ça)". De mémoire c'est ça ? Je suis effaré.
On comprend bien le niveau de votre professionnalisme journalistique et votre niveau de français.

Proposez donc votre article comme appât dans la chasse aux requins. Il ne vaut rien de mieux...

5.Posté par caroline le 01/10/2011 00:50
mis à part démontrer le mépris que vous inspire bardot, cet article n'a aucun intérêt, contrairement au combat que mène bardot pour la défense animale depuis des années.
"c'est dur de vieillir" quelle élégance cette phrase!!! à l'image de votre article

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers