Bonne année 2009 sans omelette mais avec des oeufs cassés !

Les voeux de Nicolas, piqués sur son excellent blog, Le reste mérite d'être dit. Une vision particulière de la guerre, et des moyens d'y mettre fin...



Bonne année 2009 sans omelette mais avec des oeufs cassés !
Je voulais vous souhaiter pour 2009, une bonne guerre pour relancer cette économie tellement bousculée en 2008. Malheureusement, les habituels égoïstes de la chose nous ont grillé la priorité et s'amusent depuis une semaine à échanger des feux d'artifices pour commémorer le nouvel an au dessus de la bande de Gaza. Leurs amis fans des tigres et autres cinghalais leurs ont emboîté le pas. Mais, en dehors de Pantin, les Sri lankais sont moins connus que les antisémites et les islamophobes qui animent ou commentent les conflits du Proche Orient.

C'est dégeulasse que ce soient toujours les mêmes qui monopolisent la guerre! A cause d'eux, lorsque le téléspectateur moyen entend le mot "attentats" couplé au mot "Israël" ou "représailles " couplé au mot "Palestine", il lui arrive d'avoir comme une sorte de baillement, à l'instar de celle que ressent le représentant des Nations-Unies au moment du vote de la énième résolution inappliquée sur le Proche Orient.

Ayez une pensée pour ce téléspectateur gras et repus qui entendant le mot culture, dégaine son sms. Il est temps que l'annonce du mot guerre provoque chez lui une bouffée de stress et d'adrénaline. En plus les ferments de guerre ne manquent pas, tous les communautaristes de Dieudo à Le Pen en passant par les fans du Breizh Cola ou les toqués de telle ou telle religion offrent de bons candidats pour organiser une relance raisonnée de l'économie par la vente d'acier.


Solution radicale

Je me vois bien dans le rôle de ces ordures qui règnent sur des cadavres, prêchant une haine du monde réel, envoyant de pauvres abrutis mourir pour eux tout en conservant argent et pouvoir pour leur pomme. Dieu ne m'en voudra pas de parler en son nom, je ne serais pas le premier et puis il n'existe pas.

Bon d'accord, je ne vous ai pas convaincu, vous pensez toujours que la guerre c'est mal, que la violence ne résout rien. Alors si comme moi les images venues du Proche Orient vous donnent la nausée rien qu'à l'idée qu'une grande partie des habitants de la zone n'a pas envie de vivre ça, nous pourrons imaginer cinq minutes une solution radicale pour qu'antisémites et islamophobes arrêtent de se taper dessus.

Axiome numéro 1: sachant que tout partisan de la guerre au nom de Dieu est en réalité une personne qui exècre la vie humaine, il est inutile de chercher à obtenir la Paix directement.
Axiome numéro 2: comme ce même partisan de la guerre au nom de Dieu est plus attaché à certains symboles qu'à la vie de son dernier né, utilisons les symboles pour l'obliger à déposer les armes.

Solution: Soit 100 tonnes de dynamite déposées délicatement sur le Mur des lamentations, la mosquée de Omar et l'église de la Nativité. Cette même tnt sera déclenchée à l'instant même où une bombe explose dans un attentat ou au moment où une force armée se déploie dans la région pour effectuer des représailles. Amoureux de l'art et de l'histoire, je suis prêt à tenir le détonateur menaçant ces ahuts lieux de cultures, car je suis certain que si la vie d'une enfant n'a aux yeux des partisans de la guerre divine aucun intérêt, la perspective de voir des bâtiments religieux détruits, les fera sans doute réfléchir.

Allez bonne année quand même

Nicolas
Le reste mérite d'être dit

Samedi 10 Janvier 2009
françois gillet
Lu 723 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers