Au Quotidien, 500 000 euros toujours en jeu



Au Quotidien, 500 000 euros toujours en jeu
Il y a eu quatre grèves au Quotidien de la Réunion depuis sa création en 1976. A chaque fois, le canard est sorti, la direction arrivant à négocier dans la soirée un "arrangement", et les journalistes, bonnes pâtes, finissant de confectionner les papiers tard dans la nuit.
Mais cette fois, c'est du sérieux : aujourd'hui, un appel à la grève est lancé. Les journalistes réclament une prime basée sur le trésor de guerre du Quotidien, estimé à un million d'euros annuel, qui part de côté via une filiale, Médiafi. Les journalistes réclament donc que la moitié de ce butin, soit 500 000 euros, soit redistribuée sous forme de primes aux 150 employés du journal (journalistes, personnel administratif, rotativistes, livreurs...), ce qui ferait un bonus de 3 300 euros par personne environ. Mieux que les 150 euros du Cospar. Comme le Quotidien joue depuis des années avec les cotisations sociales, les journalistes du titre estiment qu'il serait temps que l'entreprise reverse un peu des sous gagnés à ceux qui la font gagner.
Reste à savoir le suivi de la grève : au Quotidien, désormais, c'est le règne des emplois précaires et des CDD. Crise de la presse. Crise du fric surtout... Si un lecteur veut connaître le salaire moyen d'un journaliste ou d'un rotativiste....
Selon nos dernières informations]b, il n'y a pas eu grève, le directeur du Quotidien ayant préféré entrer en voie de négociations avec le personnel. Pour négocier, sans doute pied à pied une petite prime pour ceux qui font le journal tous les jours...
Dernière heure : selon le site Zinfos974 (oui, nous ça ne nous gène pas de citer les autres... ), le directeur du Quotidien n'aurait rien lâché, et l'appel à la grève est relancé, pour ce lundi (12 juillet).
François GILLET

Jeudi 1 Juillet 2010
françois gillet
Lu 1997 fois



1.Posté par Lorant le 01/07/2010 17:49
Où as tu été pêcher une telle info? Pas vu de grève ni de grévistes au Quotidien ce jour,

2.Posté par Fabrice le 01/07/2010 22:03
Salut François, ton papier me donne l'occasion de rectifier un petit truc qui me gonfle depuis quelques temps : en 1993, quand on s'est agité à la rédaction (déjà les primes, et au moins une bagnole de secours quand la notre tombait en rade, et pas mal d'autres choses dont du papier - pas journal - dans les toilettes), cela n'avait rien à voir avec l'ami Miossec, laquel raconte dans ses interview que nous nous étions levés comme un seul homme en solidarité avec les misères qui lui étaient soit-disant faites. Voilà, c'est dit (et on s'était déjà bien fait avoir à l'époque, courage à ceux d'aujourd'hui).
Salut aux anciens, actuels et futurs scribes du Quotidien.
Fabrice Boulard

3.Posté par François Gillet le 02/07/2010 01:10
A Lorant : Bah, comme d'habitude, j'invente. C'est marrant le nombre de trucs qui sont inventés et repris dans la presse locale. Si cette info est fausse, nul doute qu'il y aura des suites judiciaires. On ne peut pas raconter n'importe quoi,quand même....

4.Posté par Lorant le 10/07/2010 09:24
Pas d'appel à la grève, juste une réunion de concertation pour voir la suite à donner. Mais il y a en effet quelques "meneurs" et autres "caïds" comme on dit en football.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers