Après l'homme à tête de coq, le ver à cinq bouches



Des chercheurs de l’Institut Max Planck, en Allemagne, ont découvert une nouvelle espèce de nématode sur l’île de La Réunion. Il s’agit d’un ver qui vit à l’intérieur des figues, et qui présente l'originalité d'avoir cinq bouches différentes, selon les nourritures à absorber. Outre le fait qu'on ignorait que la figue ait été un fruit emblématique de la Réunion, cette découverte d'importance a de quoi susciter un intérêt mondial pour notre île, et un important afflux touristique.
"Cela fait huit ans qu’une équipe de recherche de l’Institut Max Planck de biologie du développement dirigée par Ralf Sommer et Matthias Herrmann travaille sur l’île de La Réunion, dans l’océan Indien. Ces chercheurs viennent de découvrir une espèce qui constitue un exemple extrême de divergence évolutive au sein d’une même espèce, avec la découverte d’un ver qui peut développer cinq bouches différentes", explique le site Science Post, qui a sorti l'information .
"S’ils présentent cinq formes de bouches différentes, c’est pour pouvoir s’adapter aux circonstances et développer celle dont ils ont besoin selon la nourriture disponible au sein de la figue. « Les différentes formes de la bouche de Pristionchus borbonicus que nous avons trouvées sont maintenant spécialisées pour la prise préférée des bactéries, des levures ou d’autres vers ronds. Alors, évidemment, ils occupent des niches écologiques différentes au sein de la figue » déclarent les chercheurs sur le site de l’Institut".

Laurelen
Photo : © MPI f. Devolopmental Biology

Mercredi 13 Janvier 2016
Laurelen
Lu 1410 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers