Annette-Vergès, la guerre du tram-train

Gilbert Annette et Paul Vergès se battent à coups de pages de pubs dans les quotidiens locaux au sujet du tram-train. Des coups qui ont un coût pour le contribuable.



Annette-Vergès, la guerre du tram-train
Gilbert Annette s'est payé une pleine page de pub dans les quotidiens locaux pour se poser des questions sur le tram-train. En résumé : « oui, le tram-train, c'est bien, mais la ville de Saint-Denis ne va pas payer toute seule pour ses aménagements, non ? ». Une pub adressée en fait à Paul Vergès. Qui ni une ni deux, s'est offert (enfin, la Région, c'est elle qui paie) DEUX pages dans les journaux pour répondre à l'impétrant. Un truc très pédagogique, avec cette conclusion ironique à la clé : « Nous nous réjouissons du OUI de la mairie de Saint-Denis, qui s'ajoute à l'accord enthousiaste des autres collectivités concernées par le tracé. Ensemble, de grands changements nous attendent, pour mieux vivre et pour que nos villes respirent ». C'est beau comme de la propagande soviétique des années 50. Et les deux collectivités ont fait un acte positif pour la bonne santé de la presse à la Réunion, puisqu'une page de pub couleur dans un de nos deux quotidiens locaux se négocie entre 1000 et 1500 euros. Sans compter les « communicants » qui ont concocté ces communiqués guerriers. Et un communicant, ça coûte des sous... Payés de toute façon par le contribuable. Le Dionysien sera passé deux fois à la caisse : en tant que contribuable de la ville de Saint-Denis, et en tant que contribuable réunionnais. Mais il en a pour son argent : désormais, il sait tout ce qu'il faut savoir sur le tram-train.

Laurelen

Samedi 21 Février 2009
françois gillet
Lu 718 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers