Anne-Marie Payet au secours des infirmières

On était sans nouvelle d'Anne-Marie Payet, la discrète sénatrice de Cilaos. Pourtant, elle bouge encore : elle vient d'interpeller Roselyne Bachelot sur le cas de 10 000 infirmières non payées après la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.



Anne-Marie Payet au secours des infirmières
Notre sénatrice a interrogé la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, lors d'une session parlementaire, sur les "10 000 paiements en attente" d'infirmier(e)s ayant participé à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1. "Il reste quelques paiements à effectuer à des personne non rattachées à un établissement de soins, des retraités ou dépendant d'un institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) non rattaché à un établissement de santé", a répondu la ministre, qui, du coup, a demandé à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) un rapport sur le non paiement d'infirmiers ayant participé à la campagne de vaccination.
Anne-Marie Payet semble d'ailleurs se passionner pour tout ce qui touche aux infirmers, puisqu'elle est intervenue à plusieurs reprises sur le sujet, de la durée de formation des infirmiers en janvier 2009, à l'inscription à l'ordre national infirmier en décembre 2009, en passant par le statut du personnel infirmier en mai dernier... Normal, la sénatrice fait partie de la commission des affaires sociales. D'ailleurs elle bosse, Anne-Marie. A défaut de cumuler les mandats, elle accumule les participations à différents conseils, commissions, et groupes d'études. Qu'on en juge : membre du groupe d'études Arctique, Antarctique et TAAF , du groupe d'études Forêt et filière bois , du groupe d'études sur le développement économique de la montagne, du groupe d'études musiques et chanson française , du groupe d'études du sport , du groupe d'études sur le thermalisme et le climatisme (ben oui, Cilaos, les thermes, tout ça); membre du bureau de la section française de l'Assemblée parlementaire de la francophonie (A.P.F.), membre de la commission d'évaluation des dispositifs de défiscalisation et d'exonération des charges sociales outre-mer (île de la Réunion oblige), membre du Conseil de surveillance du Fonds de financement de la protection complémentaire de la couverture universelle du risque maladie (ouf...), membre du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, membre de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes... N'en jetez plus. Qui a dit qu'un sénateur, ça se la coulait douce ? Anne-Marie Payet, elle, se donne à fond.

François GILLET








Dimanche 13 Juin 2010
françois gillet
Lu 1632 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers