Alcooliques, assistés, la Réunion vue par France Inter



Alcooliques, assistés, la Réunion vue par France Inter
C'est un événement. Pascal Clark, Stéphane Bern et ses chroniqueurs, qui débarquent à l'île de la Réunion pour diffuser en direct la matinale de France Inter, ce qui est rare est cher. De fait, ce mercredi 8 juin, on a écouté comme chaque matin notre radio préférée, depuis notre lit douillet. La flemme d'aller sur place voir en vrai les chroniqueurs et journalistes vedettes de la meilleure radio de France. Et puis la radio, ça sert à ça : rester dans son lit et dans un demi-sommeil, alimenter ses rêves avec des voix venues d'outre-ondes.
Disons-le tout net, on en a pris plein la gueule : tous les clichés y sont passés, tous les poncifs ont eu droit de cité : chômage, assistanat, RSA, alcoolisme, drogue, jeunes désoeuvrés... Pendant toute la matinale d'Inter, on y a eu droit, avec deux heures de décalage horaire.
Dans le "Fou du roi", l'émission (encore) dirigée par Stéphane Bern, ça a été un poil plus soft, et surtout bon enfant, grâce à la présence du public, au conservatoire de Saint-Pierre. Mais là encore, les chroniqueurs vedettes y sont allés de leurs clichés. En même temps, quand on a invité comme réprésentants de la Réunion Daniel Vaxelaire (malgré tout le respect qu'on lui porte), Jérôme Galabert (Sakifo oblige), et Jacqueline Farreyrol, on ne doit pas s'attendre à autre chose. Vax a parlé, peu, mais intelligemment, Galabert n'a pas dit grand chose, quant à madame la députée, elle a été égale à elle-même : nulle.

Arrivée en politique "à son insu", elle a à nouveau fustigé le créole "kzw", et a elle aussi alimenté les clichés. Ile du métissage", et autres vérités qui sont toujours bonnes à réciter depuis des années de bordel ambiant. On y a au passage appris que Mme la députée n'était pas d'accord avec son patron de l'UMP, Jean-François Copé, et que les gens de son parti qui "veulent une France blanche" ne sont "pas (ses) amis". Non mais ! La révolte gronde. L'UMP en tremble sur ses bases. Didier Robert, dont les souliers ont été brossés et cirés au passage, est solidaire, même contre son gré.
Un petit moucatage en passant, de la part d'un chroniqueur du "Fou du roi", sur les fonctionnaires "surpayés" (sous les huées d'une salle sans doute concernée), deux ou trois clichés de plus, et hop, retour d'antenne à Paris. Et pour les pros d'Inter, après-midi quartier libre, entre plage (brr, c'est l'hiver austral), retour à l'hôtel (l'incontournable Palm), ou balade dans les hauts, histoire de vérifier la présence d'"ssistés" devant les débits de boisson.
En guise de musique locale, on a eu droit à du Davy Sicard, à du Toguna, et à l'équipe B de Ziskakan pour une version amorphe-live de Bato fou. Heureusement, c'était sur France Inter. Sur RTL, on n'ose même pas imaginer le massacre. Sur NRJ, ça ne serait même pas passé. Trop de bla-bla. Enfin, le choeur des pleureuses à embrayé sur Free Dom, et en page trois du Jir. Il n'y a qu'à voir le taux d'audience de France Inter à la Réunion pour ne pas se poser trop de questions. Free Dom a encore de beaux jours devant elle. Question Ladi lafé, au moins. Pas de clichés.

Frenchy


Jeudi 9 Juin 2011
François Gillet
Lu 2060 fois



1.Posté par lalenet le 10/06/2011 03:52
laisser ladilafe is sont des con

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

L'Edito | Actus Réunion | Zembrocal | Moucatage péi | Dann Péi Déor | Le Vieux Papangue | L'Equipage | Vieux papiers