Air Austral : une compagnie très politisée



La compagnie Air Austral est très politisée :

Cette société de droit privé, abondée en fonds publics via une société d’économie mixte, est née et s’est développée sur la base évidente d’une stratégie politicienne, celle de Paul Vergès et ses apparatchiks, pour en faire l’outil du maintien de son pouvoir sur la société réunionnaise. En 1983, c’est avec la gauche, sous le président Mitterrand, le 1er ministre Mauroy et le ministre du transport communiste, Fiterman, que la compagnie nationale Air France s’est vue obligée de rétrocéder ses droits de trafic régionaux et d’apporter, via Air France finances des millions au capital de la compagnie créée par les politiques sous l’égide de Pierre Lagourgue et Paul Vergès. C’est avec le 1er ministre Jospin et le ministre du transport communiste Gayssot, que Air Austral reçoit le droit de desservir Paris pour obtenir le soutien de Paul Vergès aux présidentielles de 2002. Paul Vergès ment honteusement en écrivant que c’est à Girardin, ministre de Chirac, qu’il doit la desserte de Paris ! Il est vrai qu’aux présidentielles de 2002, comme en 1995, Vergès, l’opportuniste, a fait voter Chirac plutôt que Royal !

Un beau fromage au profit de quelques uns :

Contrairement à la déclaration totalement mensongère de son PDG, Air Austral est une société totalement à la solde et sous les ordres de Paul Vergès et de ses stratégies politiciennes. Comme à la région, dans cette société le népotisme est de rigueur. En effet, au sein de cette société fortement familiale, parents, enfants, famille, trouvent emplois, privilèges et avantages en relative opacité. Autoritarisme, affairisme, népotisme, licenciements abusifs, constituent la réalité de la gouvernance de son très autoritaire PDG comme en attestent les multiples procès perdus à la charge de la société ! Le vrai patron, Paul Vergès, et son docile PDG, justifient leurs prix prohibitifs par l’intérêt prioritaire de la « bonne santé financière » de la société, confirmant ainsi que pour eux, la compagnie n’est pas au service des usagers, leurs financeurs, mais bien les usagers au service de la prospérité de la société, ses dirigeants, ses actionnaires et plus accessoirement ses salariés. Dans un pays où la retraite à 60 ans est un formidable acquis social, voir des dirigeants de 81 et 86 ans souhaiter prolonger leurs pouvoirs jusqu’à 99 ans, ne constitue-t-il pas une aberration ? Air Austral, aujourd’hui au service de quelques uns, ses dirigeants actuels, dont l’ex-président de région, doit pouvoir se mettre au service de TOUS les Réunionnais, au service du développement de l‘économie, du tourisme, de l’emploi des jeunes ( et non plus des vieillards ). La prochaine assemblée générale de cette société doit être l’occasion de rendre en toute transparence aux Réunionnais cette compagnie dont ils sont très largement les réels propriétaires comme contribuables et comme usagers.

L’Aérien au service de TOUS les Réunionnais :

Un Collectif « l’Aérien au service de TOUS les Réunionnais » va agir pour qu’Air Austral, compagnie aérienne locale, devienne pour la Réunion l’outil de son développement économique, d’une véritable continuité territoriale pour tous, de son rayonnement dans sa zone proche et lointaine, des justes prix sur toutes les destinations.
Collair

Samedi 11 Septembre 2010
collair
Lu 1496 fois



1.Posté par NOB le 13/09/2010 08:23
Bravo Antoine,
Tu as toujours osé, tu oses et tu oseras encore. La justesse de ton analyse pleine de bon sens et comme d'habitude étayée devrait être popularisée d'avantage. NOB

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont modérés a priori par l'équipage.

Ti piman | courrier